T’es un homme si t’as un zizi, mais Peter Pan aussi en avait un.. de zizi

– Albert, 32 ans, profession: chef cuisto à mi-temps. Signe particulier: queutard à plein temps et pointeur en devenir.

– Anthony, 35 ans, est coursier  et occasionnellement fumeur de bèd sur le ‘tard’  (le bèd de la dépression commencé après 30 ans)

– Yvan, 37 ans, lui est demandeur d’emploi avec comme activité extra scolaire:  “p’tite frappe michtonneur”

– Edouard, 31 ans, est rappeur (F.I.N. de toi et ta famille, le rap ça paye même “pu” trop an ouais)

– Charlie, 29 ans trois quart, videur aux Follie’s slash ingénieur du son slash orga de soirées sur Paname. Ou plutôt petit distributeur de flyer colorés à titre évocateur du genre “sunset party shisha-nesque. Une bouteille de Ciroc offerte aux 20 premières sexy ladies qui  daigneront se présenter nues” #JesuisCharlie

Albert, Anthony, Charly, Yvan et Édouard ont tous un point commun et un seul destin on dirait bien. Ils sont papas. Certains ont accepté de l’être par omission et d’autres ont été forcés d’assumer ce rôle parce que bon.. quand tu la lui met en mode accélération rapide sans capote sous prétexte que tu aimes le contact de la peau.. D’ailleurs on parle de quelle peau là, sa peau à elle? ou celle de ta b*te? Tous ces papas se situent dans la tranche débile d’âge du 29-40 et tous ces pauvres enfants nés d’un coup d’un soir et super mâtures malgré eux, sont quasiment dans la même tranche d’âge de dépendance aux parents: 5-8 ans. Pas facile de devenir daron à l’aube de ses 25 ans hein. A peine la maturité sexuelle pour certains mecs en plus. Autant vous dire que les meufs ont du soucis à se faire. C’est quand même difficile pour une meuf célib, de rencontrer un mec de plus de 30 ans qui soit célibataire de cœur mais aussi de corps. Mais là n’est pas le problème à vrai dire.

Des papas du ghetto “entre guillemets” il y en a à la pelle. Évidemment je prends l’exemple des papas-pas-prêts, sinon aucun intérêt d’écrire cet article. Je ne vais pas prendre l’exemple de mecs qui ont choisi d’être de bons pèreS à un instant T. Trop facile. Après il n’y aurait plus rien à raconter. Et bien ces papas-là je les vois bien ces enc*leurs. J’en connais euh… 6, 7, 8.. 12.. En fait, la plupart de mes potes sont papas quand je regarde bien. Chercher un mec entre 30 et 35 ans qui peut crier haut et fort, et surtout SANS PEUR,  qu’il n’a JAMAIS.. mais.. JAMAIS semé d’enfant sur cette Terre (volontairement ou involontairement) euh.. c’est comme chercher une aiguille dans le cul de Mamadou. Si certains disent: “Nan, mais moi ch’rai daron quand je l’aurais décidé”… Bien souvent, ils mentent ou ils sont dans l’ignorance.  Un mec dans cette tranche d’âge-là a de fortes chances d’être stérile ou alors ses spermatozoïdes sont un peu paresseux. #Fact #FroidDansLeDos. En 2015, alors que l’année ne fait que commencer, je fais un bien triste constat. Les papas-pas-prêts, c’est clairement ce que reflète notre société d’aujourd’hui: un bordel sans nom (sans rentrer dans des détails politiques bien sûr). Je suis bien consciente que certaines de ces petites têtes blondes ont été élevées dans l’amour et d’autres pas… compte tenu du contexte dans lequel ils ont été “conçus” dirons nous. Mais ça, c’est les aléas du direct d’une vie en “dents de scie” malheureusement. Et au fur et à mesure que le temps passe, force est de constater qu’un enfant ballotté de gauche à droite par des parents pas-prêts bin ça devient tout à fait normal. Entre vivre dans l’anarchie et vivre dans l’anarchie, est ce qu’on a le choix à vrai dire? C’est d’un banal.

Un jour Yvan a dit: “Nous avons décidé de garder cet enfant et de l’élever à deux.. (Ah ouais? y’a encore des gens qui pensent que c’est possible de faire ça en 2015?) Aucune ombre au tableau, elle et moi on a un plan parfait. On va s’aimer et ce sera tellement intense qu’on sera forts à deux. On formera une belle équipe de champions comme au PSG (^_^). Elle fera la cuisine, moi je ferai des sous. Notre table sera toujours bien garnie. Je travaillerai plus pour gagner plus, tous les jours. Du lundi au dimanche je serai à la mine. Tout se passera bien, tu verras”. Ah.. okééé. Le mâle a parlé. Déjà juste le début de la phrase, ça fait tièp. “On l’élèvera à deux”. Ah bah maintenant il faut préciser que l’éducation d’un enfant ça s’fait à deux. En attendant, moi je ne suis qu’une copine. Pas ta meuf, juste une bonne pote et je fais partie de tes proches. Malheureusement à chaque fois que je suis en soirée, bin toi tu y es aussi. Et des fois même on y croise ton ex, tu sais la mère de l’enfant venue elle aussi prendre son pied et tirer sur d’autres papas-pas-prêts. Je ne sais pas vraiment qui était censé garder le ptit ce soir-là mais visiblement la nounou est en train de s’ faire du biff sur votre dos, et ça tous les weekends. Quand votre gosse aura 12 ans, elle pourra s’enfuir à Dubaï au calme et vivre une vie paisible avec des vrais gens. Sinon Yvan, t’es sûr de toujours vouloir parler d’éducation et de ton équipe de champions? Perso,  je pense que les soirées c’est pas forcément le terrain de chasse idéal mon vieux mais ça, ce n’est que mon avis. Et puis je pense aussi que chasser là où on a déjà un peu chié … euh..  Évidemment, ça va sentir mauvais. Toi t’es là, tu viens gaspiller ton argent en boissons supernaturelles et en shisha au goût douteux alors que boisson Blédina c’est bien aussi. T’enchaines les V.S.D en te claquant la santé, en liquidant ton malheureux compte bancaire d’à peine quatre chiffres. Et puis quitter un boulot tous les trois mois parce que “vas-y j’en ai marre de bosser pour les autres. J’vais monter ma propre boîte”… humm mouais, c’est moyen l’ami.

Si je prends le cas d’Édouard par exemple, le rappeur fou de 31 ans et qui n’a toujours pas percé. Edouard, il dit à personne ce qu’il fait dans la vie. En vrai il dit qu’ il est rappeur. Sa passion pour les crachats-de-rage dans un micro est devenue son outil de travail sauf qu’il est tellement mauvais qu’il ne peut pas (encore) vivre de sa musique. Alors, dans le dos de tout le monde il taffe à l’aéroport comme cariste pour une petite compagnie experte en sûreté. Il fait juste un tout petit peu de sous pour payer les séances au studio. En attendant, la pension et les dépenses inattendues pour le petit on en parle? Je n’parle même pas encore des factures qui s’empilent à l’entrée du minuscule appartement dans lequel certains peuvent vivre. Je ne parle  pas non plus des retards de loyers impayés et des courriers du Trésor Public pliés et glissés minutieusement sous la porte pour s’en servir de cale. #Bouffon. Mais dès qu’une go bien intentionnée – une meuf potentiellement future femme officielle – a le malheur de donner un bon conseil super utile, genre pour l’avenir quoi.. bin à la moindre poussière dans les sandales: ça balance des “Wesh, mais j’suis papa quand même, je sais ce que je dois faire”.  Aaaaah.. Oké.. Des paroles seulement. (Well, act like it then). Trop dur pour une meuf “stable” de faire sa place là-dedans (ce schéma foireux)  alors que la plupart de ces mecs-là recherchent une stabilité émotionnelle, physique et financière. D’abord, ces trois aspects-la, c’est dur. Tu voudrais que j’sois quelle sorte de béquille sur laquelle t’appuyer hein? Est-ce -que tu sais déjà ce que tu veux pour toi? En fait, il y a de la place pour personne. Enfin si juste pour eux en fait, les boiteux. Clairement, de la place pour la progéniture déja y’en a pas alors imagine une meuf. Ta meuf, la pauvre qui est à bout d’elle-même, c’est pas ta mère mon gars. Du moins, elle n’est pas censée l’être même si elle ramasse les courriers du Trésor, les payent, et les remplacent par de vrais cale-portes. Et puis la stabilité émotionnelle ça veut dire quoi en fait pour toi? Aime toi et le Ciel t’aimera? La stabilité financière c’est travailler plus pour gagner plus alors que t’en branle pas une?  Et la stabilité physique: baise ailleurs, avant que ta go ne décide de te baiser toi? J’sais pas ce qui vous freine les mecs pour être juste des gens normaux. Syndrome de Peter Pan. Refuse de grandir, t’auras toujours des cheveux blancs.

beuleuleup

Je suis fatiguée d’entendre des histoires plus bancales que des chaises à trois pattes. Lasse qu’on vienne me fredonner des trucs chelous qui sonnent comme des chansons ridicules. Tous ces canards boiteux complètement instables qui veulent se poser… Mais wesh mon gars tu f’rais mieux d’aller t’poser sur un caillou en fait. Walaye, je t’assure que ce serait mieux pour toi. Le bordel que tu as semé dans ta tête devrait rester là-bas justement et ne devrait surtout pas venir se loger dans la mienne. Par pitié, garde tes “ Je suis un papa maintenant” pour toi.  Il paraît que ça rassure de le dire tout fort il a dit le psy. Tant mieux. Il paraît même que ta mère avait tord quand elle disait que tu n’étais qu’un gamin lorsque la pauvre ‘mère porteuse’ est tombée enceinte ‘sur un malentendu’. Ta mère a eu tellement tord… qu’aujourd’hui c’est elle qui te rappelle qu’un enfant ça a des besoins. Toi tu sais pas ça, tu crois que c’est juste pour porter de nouveaux vêtements. Mais s’il y a bien une chose qu’on ne peut ni critiquer ni reprocher à une femme c’est son instinct maternel. Généralité ou pas, deux femmes et demi sur trois possèdent le “truc”. Ce truc qui fait qu’une louve est bien meilleure qu’un loup dès lors qu’il s’agit de la protection de ses petits. Des fois ça prend un peu de temps, je vous l’accorde. Mais un loup ça chasse. Et je crois que je viens de tout résumer un peu là nan? Chacun a sa place dans la meute. Les tocards devraient essayer de se détocardiser un peu et penser à “louver” un peu plus. Parce que clairement, mise à part des tocardes, je ne vois pas avec qui vous allez pouvoir vous “poser” sur votre caillou.. Avec ton gamin comme bagage, tu risques de sonner à la douane. Mon gars: Être papa ne fait pas de toi un HOMME. T’es juste devenu papa, on dirait que c’est un truc de ouf. Tu deviens HOMME quand tu le sens dans ton corps et ta chair. Quand tu as les épaules assez larges pour te préoccuper d’abord des tiens et ensuite de toi. Les rêveurs, les pas-concrets, les pas organisés, les pessimistes, voyez plus grand. Jugez et analysez, prenez le temps de la réflexion wesh. Et pas quand la progéniture est elle-même devenue un jeune homme… Un philosophe a dit: “Tout le monde sait comment on fait les bébés mais personne sait comment on fait des papas” (El Ma-estro, “Papoutai”). Je lui donne raison. C’est d’ailleurs devenu plus facile aujourd’hui de devenir père que d’attraper une MST. Parce que les papa-pas-prêts, en scred, c’est des mecs qui aiment gonfler le torse, c’est des bouffons qui gonflent la bouche pour paraitre plus ‘vrai’. Ils aiment revendiquer qu’ils sont pères lorsqu’on aborde le sujet. Mais seulement lorsqu’on aborde le sujet….

dites_leur_que_je_suis_un_homme_00

Mais on vous voit les mecs, on vous voit très bien avec vos photos sur les réseaux sociaux le jour de la rentrée avec les petits à qui on donne la main. Les petits sont “super frais” avec leurs “dernières paires” et leur petite boîte (krari) princesse des neiges pleine de Pépitos pour le goûter. On vous voit, je vous assure qu’on vous voit. Quand vous devenez “daron”, il se passe un truc chez vous. On dirait que c’est la maladie de maturité mytho. La paternité vous change, c’est bien. En apparence, vous êtes bons, vous gérez. On montre ça au monde entier même. Mais si je retourne un peu la feuille pour regarder le brouillon, si je regarde ce qu’il y a derrière.. Je vois plus que ça moi. Le nouveau papa instable, s’il ne règle pas les problèmes qu’il a avec lui-même il ne sera peut-être jamais prêt à devenir un bon daron. Et Peter Pan, lui,  avec sa paire de collants vert opaque il n’est jamais revenu dans le monde imaginaire…

you_need_help

« Quoi, qu’on y croit ou pas. Y aura bien un jour où on y croira plus. Un jour ou l’autre on sera tous papa. Et d’un jour à l’autre on aura disparu. Serons-nous détestables ? Serons-nous admirables ? Des géniteurs ou des génies ? Dites-nous qui donne naissance aux irresponsables ?Ah dites-nous qui, tient, Monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c’est ça
Faut l’sucer d’son pouce ou quoi ? Dites-nous où c’est caché, ça doit faire au moins mille fois qu’on a, bouffé nos doigts» […]

***

Le syndrome de Peter Pan (parfois nommé complexe de Peter Pan ou puer aeternus et abrégé SPP) est une expression utilisée pour désigner l’angoisse liée à l’idée de devenir adulte et le désir associé de rester enfant et plus généralement pour caractériser un adulte immature, en référence au personnage, archétype du garçon qui ne voulait pas grandir créé par J. M. Barrie. Bien que largement popularisée par un psychanalyste, Dan Kiley, qui en fit le titre d’un ouvrage à succès paru en 1983, la notion ne constitue pour autant pas un syndrome reconnu en psychologie clinique. Toutefois, selon l’analyse littéraire, la figure de l’enfant qui ne veut pas grandir, dite puer aeternus (le « garçon éternel » en latin), est au centre de nombreux mythes et œuvres de fiction. Elle peut aussi être rapprochée du concept d’enfant intérieur développé dans la théorie psychanalytique jungienne.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_dde_Peter_Pan

 

Advertisements

Nos mères antillaises ne mangent pas forcément d’accras ! En revanche…

Je sais que beaucoup d’entre vous pensent encore que ma mère s’appelle Magdalenka Ovitch et qu’elle a grandi au Kremlin (de Moscou pas Kremlin Bicêtre. Bien qu’elle a peut être des actions là-bas.. vers l’hôpital) mais mes ancêtres n’étant ni Russes ni Polonais.. ma mère a un prénom qui sonne plutôt du genre Marie- Lubert ou Paul-Élise. Je préfère  d’ailleurs taire sa véritable identité au cas où un malade mental déciderait de frapper à sa porte, genre sur un malentendu. Parce que bon dans le tiékar il y en a tellement peu qui portent le même prénom que la pauvre serait bien trop facile à géolocaliser. Entre les Marie-Alphonse et compagnie, nos chères mères antillaises aimaient se faire passer pour d’autres. Attends j’explique un peu, toi aussi !

Je ne sais pas si elles aimaient s’inventer des vies mais elles aimaient en tout cas se faire appeler Sylviane, Mirelle (han-han j’ai pas dit Mireille j’ai dit Mi-rèl), Yolande, ou Yvelise etc.. Leurs proches et les autres les interpelaient soit par leur deuxième prénom ou utilisaient tout simplement des noms d’emprunt. Tout simplement il parait. C’est quel genre de simplicité ça? Va comprendre la logique de nos grands-mères, pourquoi m’avoir baptisée Eugénie si c’est pour m’appeler Lisette toute ma vie? Sans doute pour brouiller les pistes. Des fois que j’aurais envie d’assassiner quelqu’un dans un bois, genre ni vu ni connu.
Un passant -“Égéni?  Hèè Égéni, Toune toi là. (un “R” volontairement oublié) Égéni ou pa-a tann’ lè an ka kriyéy-là?  Tchuipe. Égéni, kouk**ne a m*nm*nw. Sa ka fè dyèz é sa pa mèm ni fess. Sa kon fèy papyé là ..”
Traduction: “Eugénie? Heyy Eugénie, tourne toi là (le verbe se retourner aurait été trop facile à comprendre). Eugénie, t’entends pas quand on t’appelle? Eugénie va te faire en-lé-Q. “Ça” n’a même pas de seuf et en plus ça se la pète (J’ai bien dit “ça”, au bout d’un moment quand on est tellement saoulé on oublie que les gens sont des gens, on les associent à des choses parfois). Et Attention l’insulte suprême : espèce de feuille “de” papier.. <_<“
Eugénie quant à elle répond -“Han-han Eugénie c’est pas moi han. On m’appelle Lisette”
Le passant- “Anw, ou ka touné a prézan ? É Ki moun ki “on” . Lizèt’ ou Égéni sé mèm bitin. Ou pani fess, ou pani fess mon vieux. (Traduction plus-que-littérale= nan mais allô, t’es une fille et t’as pas de fesses)”
Égéni et son déni de prénom… Et puis bon, quel tact venant de mes compas-triotes! De Eugénie à Lisette euh.. Il y a quand même un monde. Je ne comprends pas, les deux n’ont pourtant aucun rapport. Il paraitrait même qu’à l’époque cette pratique était souvent employée <_< Genre dans les écoles il y avait tellement d’Evelyne, de Jean-Luc ou de Raphaëlle (c’est-à-dire aucune originalité)  qu’au lieu de les appeler Evelyne 1, Evelyne 2, Raphaëlle 4 etc.. On préférait les appeler par des petits sobriquets, des petit noms moches à coucher dehors. Des trucs du style Paulette, Kami, Micheline ou Titè. Ah ouais? Hum okéé.. J’aurais préféré qu’on m’appelle par mon nom de famille quand même (pour ceux qui le connaissent, j’ai quand même la classe à la Dallas) parce que les Titè, Zòtèy, Ticoca, ou Coubè ça craint. Surtout quand tu sais que Titè qui vient très probablement du nom de famille Titaire. (‘Tsé nous les Antillais et les accents hein..”) ça veut dire petite-terre en fait donc ça prend tout son sens quand tu connais l’histoire.
Mise en situation:
Monsieur Titaire s’en va à la préfecture pour déclarer un petit lopin de terre qu’il a reçu en héritage. Mon gars, qu’est-ce-que tu fais à la pref déjà quoi !! Donc un lopin de terre qui se trouve derrière la mairie.. Où ça tu as dit?  Ah! “Derrière la mairie”. Oui, derrière la mairie. Parce que bon les adresses on connait pas trop chez nous, c’est toujours “derrière la mairie” qui en fait se situe souvent devant la mairie d’ailleurs ou alors c’est “près d’un morne” (le morne Grospain, le morne Zaboka, le morne Mangofil) ou sinon c’est “près de la boutique”; “près du “libre-service” ou à la mercerie c’est au choix à vrai dire. Dans les yeux de certains le mot boutique est égal à mercerie et est aussi égal à libre-service. Les avenues Charles de Gaulle et autres boulevards de la Villette? Naaaaan. On a laissé ça aux Métropolitains, nous on aime les choses simples. Donc Monsieur Titaire déclare que ce petit morceau de terre lui a été cédé, il en a bien évidemment hérité à la mort de sa marraine Madame Thérésine. Une marraine qu’il n’a jamais connue, qui a toujours été un peu près de ses sous mais néanmoins dans la limite du généreux avec son filleul.  Madame Thérésine a signé un papier à la mairie pour officialiser le truc quand même. Elle a porté l’enfant Titè au baptême voyons et a signé d’une croix en bas de la page.  Bon malgré ça, ils ne se sont jamais réellement parlé. Surtout lorsque la pauvre mère de Titè a rendu l’âme quelques années après la naissance de son petit dernier qu’on appelait Hillaire. (Progressivement de Hillaire c’est devenu Hilè. Par la suite.. Tout’ moun té ka kriyéy Hilèd.  I lèd = il est laid, moche #miskine). Il a bien fallu que Titè soit pris en charge. Madame Thérésine en bonne marraine avait tenté de prendre le relais et de représenter la pauvre dame décédée… Euh.. Attends, Madame Thérésine? Han-han, comprenez là Adoufline de son vrai “prénom” puisque personne n’a jamais su son nom de famille. Bref, Monsieur Titaire n’étant ni une flèche ni une lumière non plus aurait eu quelques difficultés de compréhension  quant au sujet de la conversation officielle à la préfecture. A-LA-PREFECTUW !!
 Elle- “Pouvez vous épelez votre nom s’il vous plait?”
Lui- “Man nom?”
Elle- “Oui Monsieur.. et bien votre identité..”
Titè – “Ah! Man nom et man identsité c’est Titè”
La dame- “Nom de famille?”
Titè – “Je t’ai dit c’est Titè Madame”.
La dame – “De la famille Titaire je présume?”
Titè – “Oui c’est ça même Madame, man nom c’est ti-tè! Alors tu écris ti-tè!”
Elle -“Très bien Monsieur et c’est à quel sujet? .. “
Elle écrit donc dans le dossier Nom: Titaire, Prénom: inconnu etc..
Titè – “Le sujet c’est queu ma marraine Thérésine est mort l’autre jour là. Tu compwends.. Elle a laissé un “titè” pouw moi là. Et comment dire? Je vais habiter là-bas. Clotè, l’autre mako-là (mako = masculin de makrelle), i dit queuu faut faiw les papiers alors je fais les papiers.”
Elle – “Votre marraine vous a laissé quoi au juste?”
Titè – “Un titè, Madame. Un titè pouw moi. Tu connais pas le français toi?”
Elle- “Et votre nom c’est bien Titaire monsieur, c’est bien ça?”
Titè – “Je t’ai déja dit oui Madame. Elle a laissé un ti-terre pour Titè”
 Rires gras
 Elle- ” Monsieur, vous n’êtes malheureusement pas ici au bon endroit mais je vais tenter de vous aider quand même hein… ” (rires gras gras GRAS).
_FIN_   Et tout comme la lumière fut.. l’histoire de Titè était née !!
Vous m’direz Ticoca, ce n’est pas mieux. Ça désigne quelqu’un de petit en Guadeloupe, donc pas besoin d’expliquer qu’au sein de cette grande famille Ticoca on ne comptait aucun géant. On ne choisit pas sa famille. Si ton père c’est Ticoca, toi tu ne seras jamais quelqu’un. Tu ne seras jamais un individuel. Non, tu seras “le fils de Ticoca”, ne t’attend pas à ce qu’on appelle Nicolas ou Lucien alors que c’est écrit sur ton livret de famille. C’est “timoun a ticoca”. POINT. Cherche pas. Catalogué, toi et toute ta race de Ticoca. FIN. Après, il y aura sans doute des variantes comme Ticoco (petit zizi) ou Ticako (y’a une couleur chez nous qu’on appelle “kako”. Ce ticako là, faut faire gaffe parce que si on l’appelle comme ça c’est en rapport avec la couleur des petits cadeaux fumants que le petit avait pour habitude de laisser dans ses couches.) Quant au nom Zòtèy looool, ça veut dire orteil en créole. Pour la petite anecdote, mes “gars” du bled adorent se foutre de la gueule de tout le monde et aiment mettre tout monde dans le même sac à bric-à-brac. Le surnom Zòtèy avait néanmoins été particulièrement bien choisi. Il a fallu qu’un abruti se rende compte, par je ne sais quel miracle, que tous les membres de cette même famille (sans doute de la famille Hourtelle.. Hourtelle/Zoutel/Zòtey ça passe crème nan?) avait les orteils tellement longs qu’ils dépassaient toujours de leurs sandales ! A l’époque, il faut dire qu’ils n’y allaient pas de mains mortes avec les anecdotes. Tout avait une explication. Et toi, né tout seul avec tes orteils normaux, tu représentais toute ta famille et leur fardeau. Bien l’bonjour Monsieur Zòtèy, mes salutations Madame Zòtèy.. Et ils avaient intérêt à répondre, sinon honte sur toi, ta famille, ta maison et la Place de la victoire!! Bon, je vais faire l’impasse sur l’histoire de Coubè.. J’crois que vous n’êtes pas prêts à entendre ça. LOL
On top of that, nos mères chéries aiment aussi s’auto- proclamer médecins sans frontières. Et à juste titre.. C’est bien connu que les noirs aiment faire dans le social, le personnel aide soignant etc.. Nous sommes naturellement plus aimants, plus attentifs, et aux petits soins. (Oui, tu as bien lu. C’est pas Camille Delavaux qui va essuyer ta bave du coin de bouche sur ton lit de mort ou soigner tes escarres de fesses.. on est bien d’accord.. La merde nous on l’essuie sans rechigner même si on a un Doctorat de médecine, de droit ou d’ché pas quoi.) Ce n’est pas un stéréotype wesh, c’est comme la légende des noirs et des gros zizis, il y a des choses qui sont indiscutables et malheureusement indéniables. Nous sommes socialement capables de faire ce que les autres n’aiment pas faire… Bref. En revanche, quand tu écoutes nos daronnes parler elle connaissent tout sur tout. Moi, ma mère est médecin généraliste. POUR SUR! A chacun sa spécialité t’as-U. Si la tienne possède un défibrillateur chez elle, prends la fuite. Elle est un peu cardiologue à ses heures et peut vouloir se servir de toi comme cobaye, juste pour voir combien de temps tu réussis à mourir et combien de temps tu mets pour ressusciter. Ma mère, elle, son p’ti truc c’est les mots savants super bien placés d’après elle. “Oui.. Tu teu souviens machin là.. Il se fait opéwer par le même medeucin que moi. Il a des polypes” .. Alors que la dame ne sait même pas si “polypes” c’est le nom d’un crustacé ou le nom d’un os du cou (lool). D’ailleurs elle n’ose pas avouer qu’elle est un peu à coté de la plaque. Enfin pas tout le temps. Lol. C’est quoi des polypes d’abord Mam? C’est quoi les symptômes? Est-ce-que ça se transmet du chien à l’homme ou ..? Ma daronne, comme a un peu taffé dans un cirque à l’époque, elle aime bien répondre par des pirouettes de haut vol. “Ah toi tu sais pas les polypes? Et ouiiiii (j’insiste sur les i, si tu lis et que tu es antillais tu sais comment ponctuer les “et ouiiii”) Bref, et ouiii rappelle toi Tonton Libè, tu te souviens l’autre fois là, je “quoi” que c’était en 97.. En 1997, c’est ça même. C’est l’année ou on étaient pawti en (congés) bonifié. Tonton Libè il avait mal-mal-mal tout l’temps-tout l’temps”. Je précise au passage que les “l’autre fois” ou “l’autre jour” ça peut être avant-hier, aujourd’hui, des fois même c’est en 1946, et donc oui en effet dans le récit de ma matère,  c’était l’autre fois en 1997. Nan mais Loool maman quoi, Docteur Quinn femme médecin!  Et puis les mots répétés plusieurs fois à la suite donne toujours un peu plus de cachet à leurs histoires. Sauf que moi en 97, je n’avais que 15 ans et je ne m’en souviens absolument pas-pas-pas. J’étais trop occupée à donner des RDV secrets à des garçons derrière le terrain de basket quand j’étais en vacances aux Antilles. Timoun Gozyé kon mwen té ka ba lari chènn’. Et les anecdotes continuent.. “Han-han Philippe a des endromorphosiques. Hum hum c’est pas bon han ça. Faut weutirer ça une fois même.. parce que j’aime autant te dire queuhhh.. -suspens- (“J’aime autant te dire” qu’on laisse en suspens c’est l’une des phrases préférées de ma matère)… Naaaaan mais n’impoooorte quoooiiiii.  Et les posologies à deux balles quand j’ai mal au ventre, à la tête, ou à l’orteil. “T’as pas du smecta chez toi?” Ta mère la pharmacienne, on dirait que dans sa tête sont rangés les médicaments par ordre alphabétique. Des fois elle te donne des composants même. “Tu n’sais pas encore que si tu prends un anti- inflammatoiw faut prendre un pansement gastrique? Le Propylène glycol qui est dedans va te bouffer le foie, ça irrite ça, (ça bouffe le foie? ou l’estomac plutôt Mam, nan?).  Le Propylène glycol “i” mettent ça pawtout- pawtout maintenant, même dans l’oropivalone comme y’a de la vitamine C dedans. Y’a même ça dans tes plats tout preparés degueulasses là? Moi: “Ah bon, moi qui pensait que tu adorais mes surgelés Picard comme les aiguillettes de canard marinées à la forestière. Mais sinon y’a du Propylé-truc dans le quoi t’as dit Mam? Je pense que j’ai de la fièvre d’façon”. La Mère Supérieure: “Et Aspégic tu as pas non plus? Je vous donnais ça à ton frère et ta sœur avec un ti peu d’coca. Ça faisait baisser la fièv’ et faisait passer les coliques en même temps ”… “Et puis tes douleuw intercostales là, jeu suis suw tu es angoissée avec ton histoire de travail-là”.  Il faut te purger. Me quoi? Me purger? Quand ça va pas au taf on fait une purge quoi. Krkrkr.  Si toi tu ne sais pas ce qu’est une purge. Passe chez ma daronne. Et puis elle aura sans doute envie de te faire prendre un “bain”.. Un laboratoire caché au fond de la maison qui ressemble de loin à un bar bien garni avec des bouteilles venues du monde entier. Mais dans les anciennes bouteilles de rhum (certaines, pas toutes hein. On boit aussi un peu quand même) celles sans étiquettes tu verras du romarin, de l’anis  étoilé, du laurier, du bois-d’inde, de sacrés bouquet-garnis emmaillotés et trempés, du caca-bougie (caca-bougie = de la cire de bougie quoi.. Comme nous n’avons pas inventé la poudre.. Vous pouvez constater qu’on a pas inventé le mot “cire” non plus) des trucs chelous en mode plantes grimpantes plongées dans du rhum ambré comme on fait macérer des couilles de chameau dans du formol. Je ne connais aucune recette personnellement. Personne ne sait réellement ce que c’est d’ailleurs. Aujourd’hui ça s’appelle de l’homéopathie je crois, de la magie noire ou de la sorcellerie. Ah ah chez moi on dit  “bain” ou “remède”.. Quand j’ai des gaz, que j’ai mal au dos ou alors j’ai la fièvre. Chez la matère direct! Ou quand je ne peux pas je l’appelle pour lui décrire la couleur de mes urines et/ou de mes selles. Faut que je sois prête par contre: une paire de ciseaux, un vieux chewing-gum  mâché, quelques épingles à cheveux rouillées, de la Bétadine… Et hop! A l’autre bout du fil la dame m’a fait concocter un anti- constipation sur le pouce.  Un remède maison et c’est fini,  je pète toute la nuit je me sens bien moins ballonnée. Consultation gratuite! Les soeurs Halliwell n’ont qu’à bien se tenir. (I am the son, I am the heir… I am human and I need to be loved.. Charmed une grande époque.)
Et puis, pour couronner le tout, nos mères sont pédiatres/ kinés un peu sur les bords nan? Tout ce qu’on a pu te dire sur la manière de “soulager” ton nouveau né. lorsqu’il est un peu malade ou un peu grognon. Bah tu as tout faux!  Ta mère elle SAIT !! Et elle fait tout pour toi et à la place du médecin. Le petit a de la fièvre? Un bain d’eau froide (glacée comme un sinobol). Le parabène c’est pas bon? Ah bon? elle te dit ta mère.. “Ouais c’est ça. Ton frère, ta soeur et toi avez été élevés au parabène. Vous êtes des bébés parabènes. Hé bin. Ka sa ké fèw? Et est-ce-que toi tu es mow?”. Le petit est constipé? Massage presque cardiaque pour faire “descendre” les selles. Il a attrapé un vilain rhume et a le nez encombré? Ta mère sait comment le moucher et est même prête à lui souffler dans les fesses comme on souffle dans une trompette.. Et puis pas besoin de coupe-ongles pour enfant là, les tout-petit-mini trucs. Elle prend le sien qui est aussi gros qu’un couteau de boucher. C’est le même avec lequel elle coupe ses griffes de poulet des pieds aussi. Avec ça, elle a plus de précision. Plus de précision? Euh.. Mam! Jamais tu t’arrêtes? “Ça va wien lui faire.. C’est pas une ptite bête qui fera du mal à une gwosse”. La daronne? Une fan d’expressions et de proverbes en tous genre aussi. Le tout, sorti tout droit de son imagination. Bon, sinon  elle est aussi super bonne en remix. La dame a plusieurs casquettes quand même, de pharmacienne en passant par médecin traitant on va direct à la case profession loisir: DJ!!
Le “C’est l’hôpital qui se fout de la charité” devient “faut pas se foutre de la charité” dans n’importe quelle conversation. Dans “L’espoir fait vivre”, souvent elle ajoute “…. c’est le désespoir qui tue…” mais souvent au lieu de tout dire: “l’espoir fait vivre, c’est le désespoir qui tue”, elle balance “Ah oui le désespoiw tue ma fille”. LoooL. “Il ne faut pas blâmer une contrariété”, j’ai mis pas mal de temps à comprendre la phrase et maintenant c’est moi qui répète ça à tout le monde :O. Rhaaaa signe de vieillesse intellectuelle. Je me souviens comment, avant, je riais comme une pintade quand j’entendais les daronnes dirent des phrases cheloues comme “Je ne suis pas née de la dernière pluie” (la mienne se trompe souvent avec la dernière lune!). J’en ris encore d’ailleurs, surtout pour la dernière lune. Ma mère je l’adore, elle est extraordinaire. Je suis sa première fan. Bon après il y a mon père, mon héros, qui tous les quatre matins me demandent ce que les mots “swagg” ou “soin” veulent dire pour les balancer à mes ami(es) sur facebook. Je dois avoir près de 350 amis (mytho), et devinez combien on en a en commun lui et moi? Oui c’est ça: 349! “C’est quoi le Swagg encow tu as dit chérie?” .. “Poo Gladys, tu as le swagg” sur toutes les photos d’elle en soirée. “Tu es soin mon gamin” à mes copains. J’en peux up d’eux deux lol! Je veux devenir comme eux quand ch’rai grande. Femmes antillaises for life !
Elles sont irremplaçables ces dames quand même. Reines du système D. Elles rafistolent tout. N’élève surtout pas la voix quand tu vois des trous dans tes jeans (qu’elle a acheté), ne la vexe pas. Avec, elle en a sans doute fait des rideaux,  une passoire pour essorer sa salade ou un filtre à café réutilisable. Elles collent, décollent, recollent et découpent. Font des nappes de jardin avec d’anciens draps délavés et y ajoutent de la broderie anglaise pour faire joli. Le goût de la rafistole ne se transmet pas pour autant de mère en fille hein. Moi j’ai une Senséo chez moi et je vais à Ikéa pour racheter mes draps Ullnüt ou Sömnig  parce que j’ai pas de jardin d’abord. Mais j’adore tailler ma daronne quand je vois les chef-d’œuvres qu’elle entreprend.  Et puis toi “tu n’as jamais connu la misèw” dit- elle, nous avec des allimettes (encore une lettre bien placée volontairement. u et i c’est pareil), avec des allimettes nous on en faisait des bateaux. Lol. LA DAME A DIT : “AVEC DES ALLIMETTES, NOUS ON EN FAISAIT  DES BATEAUX”. Loool. Bah fallait en construire un peu plus alors Mam comme ça on auraient peut être pris la fuite et on seraient rentrés chez nous en Afrique ! Tu crois pas Mam?
❤️ Je t’aime maman, tu es la meilleure de toutes mes mamans ❤️

Nana Mosh’kourri, toi aussi un jour ton prince viendra

Ceci n’est pas un conte de fees

Je sais que ça peut paraître cliché mais..

Dans un groupe de filles il y a toujours des catégories diverses et variées de ‘beauté’. Non, ce n’est pas moi qui l’dit aujourd’hui, ça a bel et bien été prouvé! D’ailleurs que celui qui me retrouve la coupure de presse ou l’étude INRES de Décembre 1997… Se la foute au cul! Ah Ah! Mais en vrai, est-ce-que quelqu’un a remarqué que dans un groupe de meufs il y a toujours des niveaux comme quand on jouait à la balle aux prisonniers?

Il y a toujours une belle suprême qu’on appelle “La crème”. Attention tout est relatif hein, je parle bien évidemment d’une généralité.. quoique.. essaye de me trouver un groupe de trois ou quatre meufs proches (des copines quoi)  où c’est toutes des balles. Bon courage ^__^. Ensuite juste après cette belle suprême il y a “La Jolie”. En vrai, c’est la PLUSSE mieux parce qu’elle respire PLUSSE la joie et la bonne humeur par la poitrine que par les narines.  Mais bon.. la pauvre, vu qu’elle ne b*ise pas et que ses narines de poitrine ne servent à rien.. BIM! On la fait sauter d’un niveau. Allez miss grololo Kissaire-arien: tu redoubles! Juste après il y a “La bombe”, un double effet kiss cool celle-là. Elle fait tes yeux sortir de leurs orbites de loin tellement sa belle-té est lourde mais elle fait aussi fondre tes poils du nez parce qu’elle pue de près. Pa mandéy lévé bra ay. Kanta lè i ka sizé on koté fò dé janm-ay rété kwazé*. Et en dernière position il y a une cerise dénoyautée sur un gâteau moisi: LA MOSH’.. avec l’accent cainri. Rigolez même paaaas, vous savez dans quelle catégorie on vous a classé?  Et lorsqu’il y a des catégories,   il existe aussi des sous-niveaux et des sous-catégories mais bon je ne vais pas en parler parce que comme son nom l’indique c’est des sous-quelquechose. Et quand tu es “sous-quelquechose” (sous-marque, sous-marin, sous-chef, sous-entendu, sous-vêtements..) tu n’es pas “sur”  (surélevé, surestimé, surdoué ou même SUPERposé..) par conséquent  tu es “sous”, (alors arrête de boire krkrkr ) donc tu n’es rien. Putain j’abuse des fois quand même. Quoi qu’il en soit, être en “dessous” du “sur” ne fait pas de toi quelqu’un du “milieu” pour autant.

La Mosh’ du d’ “sous-“, c’est de celle là dont je veux vous parler aujourd’hui. Je veux m’occuper de son cas et parler en son nom. ‘Fin bref, c’est l’histoire de la mosh’..

La Mosh’ c’est une espèce de peinture graminée pas terminée. C’est une sorte de “pine-toura” italienne à la Picasso impressionniste et qui donne aussi l’impression que la moche sera toujours moche. Je vous entend déjà dire: “Rhaa mais Vivine t’es dure.. Blah blah blah”. Oui en effet, je le suis un peu à dire vrai. Mais si ça peut vous rassurez, sa Sainteté Cendrillon de la Mosh’té se mariera tout de même et aura aussi beaucoup d’enfants, comme dans tous les contes de fées. Il y a une vie après la mosh’té quand même. Les mosh’ aussi ont le droit de repeupler la planète. Faut pas déconner quand même. (Tout plein de petits moshy-mosha aux quatres coins du monde ah ah). Après tout, nous sommes TOUS supposés avoir les mêmes droits sur cette Terre, nan? Ahh non, ptêtre que j’ai tort. Chuis con putain.. i’ paraît que je NE suis QU’UNE femme. #PasDeDroitsPasDeChocolat <_< Les caractéristiques de la Mosh’? Elle est gentille, rieuse et pas bagarreuse pour un sou. Elle est ronde, inspire confiance. Elle a bon dos la vilaine. Même que tous ses voisins (et voire aussi les voisins des voisins et les amis des cousins germains)  lui demandent tout le temps d’aller acheter l’pain dès qu’elle ose mettre le nez dehors. Juste “pour rendre service”. Ils savent qu’elle ne dira jamais non. Quand on est vilain on évite en plus d’être méchant parce que déjà la mise de départ fait pitié, on n’va pas encore en rajouter une couche. Ça ferait trop de mal aux parents. Si en plus d’avoir enceinté un enfant vilain il faut qu’on reproche à ces deux malheureux d’avoir engendré un monstre de cruauté. Nan. Ça s’fait pas.  ” Hey dis ma mignonne, tu passerais pas par la boulangerie Michel sur ton chemin par hasard ?”…. Le tableau: vaste campagne, terrain arboré de 8 hectares habitables avec 4 autres de prairies plantées d’arbres, avec en bonus un petit abri en bois tout là-bas là-bas au fort loinTINTIN.. Et devine quoi? Juste au milieu: coule une rivière! Donc bon.. traverser le pont pour ta gueule de consanguin? Euh moui, pourquoi pas. Faire chemin inverse et te ramener ton pain de seigle tout rassi où même que les rats i z’ont fait pipi dessus? Humm Oké, ouais j’y vais  <_<. #MitrailletteDansLesYeux. Peu importe si la pauvre va à l’école, au travail ou chez le médecin et qu’elle doit faire un détour. Les mecs, i z’en ont tellement rien à foutre. “Ça lui f’ra faire du sport à la ptite ” qu’ils disent les voisins; “Ça n’lui f’ra pas d’mal va! Elle a bien b’soin de faire quelques exercices. Et surtout de transpirer un peu pour évacuer son surplus de snickers qu’elle mange tous les jours pour son quatre-heures” #Miskina. Celle qu’on aime appeler la mosh, en vrai elle n’est pas si moche que ça en plus.. si tu regardes bien et que tu plisses un peu les yeux comme quand tu faisais les yeux Canal+ des premiers samedis du mois. C’est tout ce qu’il y a autour  qui est susceptible de heurter la sensibilité des enfants, c’est plutôt l’enveloppe. En plus d’être pas très jojo, la mosh’ affectionne tout particulièrement les tenues colorées en provenance du Pérou ou bien du Mexique parce que, selon ses dires, c’est “pratique”. Et pis les vêtements d’abord, à la base, c’est pas fait pour faire mignon hein. Donc oui en effet la mosh’ mise sur le côté “pratique” ou “ergonomique”. TOUJOURS. Le côté “pratique” de la mosh’ se résume toujours à des: “Ouuh ça tient chaud”; “C’est génial ça pour le printemps”; “C’est assez léger pour la mi-saison”; Ou “C’est waterproof”; “C’est multipoches, c’est réversible, c’est passe-partout ” <_<… Mouais. Et ton côté trop colore-foule, on en parle ou pas? En quoi l’association d’imprimés Aztek-Péruviens-dégradé-de-couleurs-chaudes et ton pantalon écossais peuvent être pratiques ou ergonomiques dans ton discours là? Bon après si tu me dis en effet que tu y trouves une  utilité dans les cas de dangers extrêmes..  Genre.. C’est pour si jamais tu te perds dans la forêt et que tu es la seule qu’on arrive à localiser grâce à ton poncho arc-en-ciel depuis une patrouille en  hélico.. Alors que tout le monde pensait avoir  aperçu un immense feu de forêt.. Bon, allez oké je veux bien te l’accorder. Et puis c’est au cas où..  tu serais là, inanimée clouée au sol, face contre terre telle une étoile de mer, et que le garde-forestier  te porte secours?  T’es mosh’ de face comme de dos ma vilaine, et même depuis l’hélico hein. Même lui le pauvre mec il ne voudra pas te faire du bouche-à-bouche pour te porter secours. Parce que: “Il est où le cul-cul, elle est où la tê-tête? (krkr) Walaye maintenant, j’suis plus très sûre du coup. Je ne sais pas vraiment pour qui c’est pratique en fait. Toi et le bouche-à-bouche ou pour le garde-forestier… et ce fameux bouche-à-bouche justement? Parce que j’ai plutôt l’impression que le garde-forestier  i’va t’laisser crever la bouche ouverte.. en train de bouffer de la mousse des bois et du lichen. Fallait pas t’mettre face contre terre d’abord, rhoo toi aussi! Et puis la mosh’ avec sa peau grasse, acnéique et difficile à traiter pff. Miskina, elle a tout pour elle la pauvre. C’est d’ailleurs pour ça que personne n’ose jamais lui claquer la bise, trop peur de lui ‘casser’ un bouton juteux. “Toi t’es fou, je l’embrasse ap.. y’a trop d’vie là-d’dans”. #Yeuk. Et puis tu sais que la mosh’, en plus d’être enrobée, elle fait toujours le dos rond et lorsqu’elle s’assoit elle a toujours les bras croisés. De profil (ou de face d’ailleurs) elle ressemble à un animal fâché qu’on a battu. Son hygiène parait même douteuse. Quand on est un peu plus “épais” que la moyenne, disons qu’ on transpire plus et plus vite. il n’y a qu’à regarder l’état de ses cheveux pour savoir que la veille et l’avant-veille elle a dû mangé des frites… Jusqu’alors, nous n’avons toujours pas su déterminer si la Végétaline laissée là avait été utilisée pour la friture ou plutôt si le gras de sa tête avait servi de substitut. Nous ne pousserons pas l’analyse plus loin dirons nous…

tumblr_meopnpQwx11rml5bco1_500

Dans les films de Disney ou dans la ‘vraie’ vie réelle, il y a des classes sociales et généralement on associe la “mocheté” à la meuf la plus démunie du ‘crew’ et la belle-té, bien-sûr-évidemment-cela-va-de-soit, TOUJOURS à Mademoiselle De Médeux Princesse De la Cave (vous noterez que ce nom à particule se prête bien à la situation..). En plus, c’est la dernière en tout la mosh’. C’est celle à qui on ne prête jamais rien, qu’on oublie d’appeler pour aller aux soirées Jet-set de Mélanie (mais qu’on garde sous le coude, néanmoins,  au cas où il manquerait des bières à deux heures du mat’). C’est toujours celle qui est à l’écart ou qu’on met à l’écart volontairement d’ailleurs. Elle n’a jamais de chance, marche deux fois dans un caca fumant en essayant de l’éviter, fait des plats à la piscine qui claquent ses côtes et qui font même rentrer son maillot de bain dans ses fesses, c’est toujours celle qui se fait éclabousser par les voitures les jours de pluie. C’est le profil type de la mosh’ quoi. Souriante et grognon à la fois.

Bon, je dois avouer que je la cartonne pas mal la mosh’. Ceci dit, il ne faut pas trop la gazer parce que très honnêtement quand tu regardes bien, une meuf jolie a beaucoup plus de chance de devenir mosh’. FACT. Pourquoi? Et bien parce qu’elle n’a rien à se faire refaire le jolie. Krari c’est une meuf qui se laisse vivre parce qu’elle a été gâtée par la nature. Trop gâtée même.  Mais en fait.. que nenni, il n’en est rien petit boudin (fallait trouver une rime t’as vu). Ça c’est ce que les gens I “croivent”. À force d’avoir l’habitude qu’on la complimente, la jolie-fraîche du début fait tellement tout pour entretenir sa petite personne et sa plastique qu’elle abuse de crème de jour, de nuit, de pluie.. En se tartinant de sérum revitalisant, démystifiant, restructurant, raffermissant, vieillissant.. elle en oublie les bases. L’entretien de son mental par exemple. Genre le truc qui te fait redescendre sur terre tout de suite, et qui en te regardant dans le miroir te rappelle que les petites ridules et le psoriasis dissimulé sous un maquillage de luxe, ce n’est pas que pour les autres. D’ailleurs à vouloir trop en faire pour adoucir sa peau de pêche.. même se laver le visage à l’eau avec du savon la meuf elle connait mèmpu. La jolie-fresh elle se lève, (et elle me bouscule) se lave à la lingette Mixabébé et s’en va travailler :O #POUAHLALAA. Non maisss! La belle suprême nous cacherait-elle une peau d’orange granulée sous son fard à joues? Niah ahh peut-être bien oui. Bilan: Perte d’élasticité et vieillissement précoce de la peau dus à l’abus de cosmétiques! ABUS DE PRODUITS COSMETIQUES, ah ah. Mais quel comble ! Toi qui voulait rester juste ‘bien’ tu te rends compte que ces méthodes cosmétologiques te desservent beaucoup plus qu’elles ne te servent en fait. C’est bien connu la beauté éternelle n’existe pas. Même la belle au Bois le sait. J’crois qu’elle en a eu tellement marre de sa vie de ‘belle’, de son prince et de son crapaud domestique (j’sais même pas pourquoi le crapaud fait parti du bordel en vrai).. on aurait dit que la belle du bois elle a orchestré elle-même son suicide aux pommes! Trop marre elle a eu la meuf. “J’en ai marre de la vie et de mon chômage. Adieu” dit-elle.. puis elle croqua dans l’apple. L’abus de tarte tatin TUE. La meuf a préféré rester là, couchée, et s’endormir au calme (#LikeABoss. Mate juste sa pose. Trop fière de son coup la copine.. Jusqu’à elle sourit dans son coma même #bellGosse). Bon, vous remarquerez que comme je connais trop bien mes classiques Disney, on va dire aujourd’hui c’est un remix de Blanche Neige au Bois dormant hein.

BELLE AU BOIS

Anyway, je m’égare. Il ne faut pas oublier qu’une crème, une belle suprême c’est comme le lait: ça tourne, ça caille et après ça pue comme un fromage fermenté. Continuez de l’encenser la crème, comme  ça, ça lui permettra de devenir moche juste grâce à vos compliments… ça f’ra plus de place pour les autres. Surtout un peu de place pour la mosh’ qui s’en prend toujours plein la gueule.. jusqu’au jour où..

La mosh’ prendra sa revanche. Vu comment elle nous a déjà tous tué cent fois dans sa tête à chaque fois qu’on l’a regardée de ver-tra… Mais attention, toujours d’une belle mort néanmoins: Un croche-patte dans l’escalier au boulot, une chute pas si extraordinaire que ça mais qui fera notre tête exploser contre un rocher (oui tout ça au boulot) et pour couronner le tout une mouette viendra chier dans notre bouche ouverte (oui je répète, tout ça dans l’enceinte de l’établissement) et même la pluie viendra gâter ton défrisage.. La mosh’ c’est celle qui a le plus de potentiel en vrai, elle mérite un peu plus de respect #genre. C’est aussi celle qui te réserve le plus de surprises, c’est sur elle que le service de chirurgie plastique mise le plus. Franchement, faut pas trop la gazer la mosh’ elle représente notre futur à toutes. Une fille vilaine et rondouillarde a beaucoup plus de chance de devenir mince et jolie (le sport c’est l’avenir) qu’une jolie de naissance de rester jolie jusqu’à la fin des temps (le sport Ça lui sert à quoi à elle? pécho?). Les belles fleurs fanent bien vite et les moins belles s’ouvrent. C’est la règle. Faut arrêter de croire que les meufs, “c’est comme le bon vin.. ” cette théorie débile ne marche qu’avec les mecs. N’attends pas que le temps te donne bonne mine ou un meilleur teint. La mosh’ aura toujours plus de chance et/ou plus d’avance sur toi..(vu qu’on ne pourra pas faire plus laid de toute manière), elle ne sera jamais superficielle parce que sa superficie corporelle ne lui permet pas d’abord. Elle ne te fera sans doute jamais plus de mal que toi tu as pu lui faire auparavant.  Elle ne pourra donc que s’embellir grâce à la bonté de son cœur (#VivineCeSagePoèteDeLaRue). Mais aussi .. Grâce au temps qui passe,  aux nouvelles technologies et aussi un peu grâce à son porte-monnaie. Walaye. Toutes les anciennes mosh’ de la Terre deviendront des balles un jour. Bon peut-etre pas toutes, mais un bon nombre croyez moi. Et toi qui aimait l’appeler la grosse patate, dis toi que si elle veut, elle peut devenir une bien jolie patate douce tiède. Et puis je ne connais aucun chirurgien qui serait prêt à gâcher une si belle œuvre d’art dès le départ (naissance) juste pour faire plaisir aux parents. Toi t’es fou. Une mosh’ Picasso, un jour, ça vaudra des milliards..

kim-kardashian-image1bex 3bex vik becks

Et moi dans tout ça?

Quoi moi? Bin ça va j’suis pas dégueu.. Faut pas abuser non plus..

XoXo

***

Juste pour le plaisir des yeux, un petit panache de fleurs  qui ont fané avec le temps..

“On me dit que nos vies ne valent pas grand chose, elles passent en un instant comme fanent les roses… On me dit que le temps qui glisse un salaud, que de nos chagrins il s’en fait des manteaux. Pourtant quelqu’un m’a dit .. QUE “

CARLA BRUNI, pas super jolie au début déjà..mais là.. A quel moment on vomit?

pillow1

Lark Voories a.ka Lisa Tortue. “Sauvez par le ..” non rien <_<

savedbythebell

savedbythebell

La dégringole de Vivica A Fox est réelle.. :O si quelqu’un claque une allumette près d’elle, ses pommettes prennent en premier nan? Après tes mèches Pony.. ensuite les seins fondent?

a44R55m_700b

Tara Reid.. Je prefere ne rien dire..

tara reid

Janice Dickinson. Nan serieux. Viens on se tait vraiment… J’sais même pas c’est qui la meuf à droite mais je sais que celle de gauche c’était un mannequin. Une balle. Elle n’est pas devenue moche elle au moins, elle est juste devenue “differente” on dira

joan allen

*** LEXIQUE *** (Toujou ni on lèksik)

 Il y a toujours un petit lexique parce que certains de mes lecteurs ne sont pas trilingues anglais-francais-créole comme moi avec option robeu en langue vivante  krkrk**

Pa mandéy lévé dé bra ay. Kanta lè i ka sizé on koté fò dé janm-ay rété kwazé = Ne lui demande pas de lever les bras. Encore pire lorsqu’elle est assise, elle doit garder les jambes croisées.

Klaxonnera bien qui klaxonnera le dernier ..

Voila ce qui nous attend. Une fin moche.. mais une fin méritée. Vous le savez ça nan?

rihsaymaveeblog

Je crois que dans notre vie de femme jeune et jolie, on ne croit plus en rien. La drague du klaxon est tellement vieille et périmée qu’on a tendance à faire ce genre de geste. LE DOIGT D’HONNEUR. Il n’a plus aucun sens, on le fait c’est tout. C’est même devenu un sorte d’automatisme on dirait. Avant, je me souviens que ce geste était déplacé, c’était un outrage à magistrat, c’était de la pure provocation. C’était chaud de faire ça. Les gens écarquillaient les yeux, avaient envie de vomir tellement c’était écoeurant. Attends.. toi t’es fou. A l’époque ça voulait dire un truc quand même, un truc du genre “va te faire enc*ler à sec et tu verras à quel point c’est déplaisant”. C’était une insulte silencieuse, un truc monstrueux même que personne ne savait vraiment d’où çà venait. Tu pouvais te faire taper pour avoir eu l’audace de faire ça, on aurait pu te violer dans la rue et les autres t’aurais d’abord regardé l’air horrifié:

-“Mais qu’est-ce-qu’elle a bien pu faire pour mériter ça? “

-“Un doigt d’honneur”;

“Ah!”

Raatoufff, TCHAAA, coup de crachats. On t’aurais regardé dans les yeux l’air de dire “elle l’a bien mérité cette insolente d’façon”. Ça ne se faisait pas et on avait vraiment l’impression de les avoir au cul ces deux doigts là. Mais aujourd’hui? Un “bien l’bonjour Madame, il fait un peu frisquet c’matin. Vous n’trouvez pas?” nous fait le même genre d’effet. C’est à dire rien du tout. Je ne sais pas comment on a fait pour en arriver à ce genre de discussions de vieille dame. Si demain on me fait des doigts, walaye je rigole. Obligé. Je ne sais pas dans quel monde on évolue. Peut-être que dans quelques années pour dire qu’un truc est génial, au lieu de montrer un “pouce levé”, ce qui est tout de même censé être un signe d’approbation à la base, on fera des doigts. Comme ça, gratuit. Ce sera notre nouvelle manière de dire qu’on est content ou heureux ou juste pour se reconnaitre entre nous, comme un signe d’appartenance. Genre merci mon pote t’es génial, on s’est vu, on s’est reconnu, t’as-U! Dictionnaire. Direct. La signification du fameux majeur levé vers le ciel, verra le jour dans notre Larousse.

Je parle de la drague du klaxon parce que les mecs ne peuvent pas s’en empêcher. Déjà pour commencer, avant les mecs klaxonnaient les jolies filles. Les vraies meufs nourries au “lentilles-pti salé” du réfectoire celles qui avaient de la matière grise au niveau de l’arrière train. Elles avaient droit à une balade (à pied pour elles) en Punto jaune pour lui, à un long trajet dans le quartier accompagné de “pupuce” par-ci et de “ma belle” par-là. On te proposait même de te déposer chez toi (même que tu y étais déjà devant chez toi). C’était des balades dans le quartier où le mec roulait en première RIEN QUE POUR TOI et au moins jusqu’aux prochains feux. Et puis passait en quatrième par l’opération du Saint Esprit quand la meuf s’engouffrait un peu plus dans la cité et qu’elle claquait la bise à sa grand-tante au coin de la rue. T’avais tout de même le temps de voir sa ganache à ton prétendant du ché-mar. Du moins assez longtemps pour que le mec passable de loin te fasse un peu la discut’, que le “pupuce” touche ton cœur, que tu le trouves assez mignon pour lui donner un nouveau statut et lui filer ton numéro en scred dans le dos de ton frère. Aujourd’hui sérieux pff y’a plus aucun respect. Le coup de “pwinp” (un seul pwinp, le deuxième faut le mériter) court, sec, et précis qui te fait sursauter il veut juste dire “j’ai-vu-ton-cul-mais-j’ai-pas-bien-vu-ta-gueule. Fais-voir-un peu”. La Punto jaune de l’époque est devenue Porsche Cayenne et comme c’est jamais Booba qui klaxonne, #AUTOMATISME #ROBOT #DOIGTDHONNEUR. De toute manière les mecs n’ont tellement plus le temps avec toi que si t’es un thon frais d’eau douce, vu la puissance de son bolide et la gouache dans sa boite de vitesse y’a bien longtemps qu’il est arrivé à Bamako ton pseudo Booba et toi avec tes doigts sales là c’est comme si tu lui avais dit salut et qu’il t’avais tout simplement répondu avec les traces de ses pneus. Tes doigts? Il en a peine vu la couleur. #VitresTeintéesTentends? Et imbécile que tu es avec tes automatismes de doigts, t’as même pas vu que pendant tout ce temps-là t’aurais pu poser ton cul au calme dans un gros fer…. je t’assure que ça t’aurais bien évité quelques engelures vaginales. #EtlePrixDeTaMiniJupe

“Un jour, un mec te klaxonnera vraiment pour te prévenir d’un danger et tu seras morte en faisant un doigt d’honneur”

 

rih saymavee

 

1 – Doigt de la joie

2- Doigt de l’angoisse

3- Doigt 007 ( ni vu ni connu jte le met au c*l)

4- Doigt de la “drunk”

5- Doigt de paparazzi

6- Doigt de  l’engelure, Cayenne ratee, R.A.T.P (Rentre Avec Tes Pieds) // appelé aussi Doigt du regret

 

#DEAD !! Merci la tchipie. ça m’a quelque peu inspiré.  ^__^

La Tchipie

View original post

Une matinée comme les autres

Mais qui sont tous ces gens? Que font-ils tous ici de si bon matin? D’abord c’est quoi leur histoire?

Le soleil vient de se lever, encore une belle journée.. Quoi c’est le matin déjà? Qui c’est qui a allumé le soleil?

À l’aube. Han-han. Pas de petit déjeuner Ricoré pour moi. Je me réveille toujours à la dernière minute d’façon. A 5h45 mon réveil sonne (alarme stratégique genre) et pourtant une heure plus tard je suis toujours au lit, réveillée mais toujours au lit couette relevée jusqu’aux yeux comme un ninja (pff saleté de réseaux sociaux, c’est fou c’qu’on rate comme “like” et commentaires dans la nuit). Vers sept heures moins dix, je suis assise SUR mon lit donc comprenez que je suis juste passée de position allongée à position dos-rond mi-avachie mi-assise .. Gueule grande ouverte et bavant comme une limace, je cherche une motivation quelconque pour enfin y aller. Ah bah oui des motivations quelconques du style euh ..

C’est jeudi aujourd’hui nan? C’est pas l’jour des frites à la cantine?

Et pis c’est pas aujourd’hui que le chef est en réunion-conférence toute la journée? Ah ah on va pouvoir faire des avions en papier. Ça, ça motive un peu genre. <__<

7h00, une heure quinze que je rêvasse. Là c’est sûr, ça y est je suis définitivement en retard et pas qu’un peu. Mon cerveau est au max de sa puissance pourtant, neurones en pleine réflexion je répète à toute vitesse: “Vas y ma grosse bouge toi l’cul. Tu vas être en retard, tu vas être en retard, tu vas êt’ren rta..” Au taquet je suis, même je transpire d’effort on dirait.. Et tout ça sans avoir bougé. Même pas un battement de cil. Yeux qui brûlent, pupilles dilatées.. J’ai des palpitations, le pouls qui s’accélère MAIS TOUT ÇA c’est juste dans ma tête en vrai. Je suis zombifiée. “Mawi thérèz y’a la toi sans cinquant’siss qui s’allime”. Une pantoufle au pied, je traîne. Oui. Une seule pantoufle. Obligé. Énergie à 0,2 % de sa capacité. Quand j’me recharge j’peux pas encore réfléchir correctement. L’effort de réflexion est au-dessus de mes forces et risquerait bien de m’éclater un ou deux vaisseaux sanguins au passage. Je ne sais pas où se trouve la deuxième pantoufle de toute façon. Le matin je fais toujours ‘smandou’-léger (doucement léger). Même le froid je ne le sens pas, je suis morte de l’extérieur. Les frissons internes  tu connais? C’est comme les bâillements frustrés. Au lieu de faire sortir l’air, c’est l’air qui rentre chez toi  et qui s’invite dans ton salon pour ressortir par la petite porte de derrière. C’est le genre de sensation tellement bizarre que ton cerveau au lieu de te donner l’information suivante: “elle a froid, elle frissonne, elle devra ressentir une légère secousse qui la fera remuer son corps de gauche à droite ou voire même dans tous les sens par petits mouvements circulaires, puis lui faire lever les poils des avant-bras, des cuisses, des genoux et de l’anus” .. Bin lui même il sait mon cerveau, il limite mes faits et gestes et m’envoie juste des signaux d’un genre chelou et d’après lui super marrants ” tiens aujourd’hui on va lui jouer un mauvais tour. On va lui donner la chair de poule MAIS cette fois-ci dans les yeux. (euh.. sympa) Et puis on lui fera couler une larme d’effroi de l’œil gauche et elle clignera de l’œil droit, TROIS FOIS. ça lui donnera l’impression soit de péter un plomb, soit de faire une crise de tétanie ou même mieux encore:  une rupture d’anévrisme” ! Enculé d’cerveau va !  C’est bien ce qu’on appelle jouer avec les nerfs de quelqu’un. La fatigue c’est quelque chose quand même. C’est pas comme si j’avais eu toute la nuit pour recharger mes batteries. <_<

8h00. L’impression d’avoir joué à 1,2,3 soleil touuute la matinée. Enfin quand je dis matinée.. on se comprend hein, énervée d’être en retard, j’ai la mine boudeuse. C’est là.. à ce moment précis que commence mon cauchemar. Je dois prendre le métro. Je m’active en vrai cette fois. Mais genre la go est tellement en différé qu’elle s’énerve et crache son venin sur tout le monde juste devant les portes du métro #MaisQuelledébile. Il est 8h30, je commence à 9h00. J’ai 40 min de trajet.. Trop forte en calcul mental la meuf quoi. Comment te dire que.. il n’y a pas de logique en fait. #DébileÀretardement #CherchePasCestCommeÇa

Les grands, les boiteux, les gros, les sac à dos, les handicapés du ticket, pff.. Je m’adresse à vous. Vous me fatiguez. Vous m’ralentissez. D’abord qu’est-ce-que vous foutez dans les transports quand moi j’y suis aussi? Tellement énervée que j’en arrive même à critiquer les gentils, (les pauvres) qui bousculent sans faire exprès et qui s’excusent TROP et à tout bout de champs. #ÀcetteHeureCiLaMeufNaPlusDeRespect. C’est fou comme ça peut  me rendre aigrie.  “Am sorry love”; “Are u ol’rite hun?”; “m’Very sorry Miss” … avec touchade de l’épaule tchuipe. Azy, me fais pas de touchade. Toi et moi , c’est une histoire d’amour qui n’a jamais existé. Alors “Sorry” toi même <_< Reste pas au milieu là..

Y’a toujours un grand qui est toujours devant, on ne sait pas pourquoi et lui non plus d’ailleurs. Il dérange. Déjà pour commencer même pendant la photo de classe à l’époque on l’interpelait “Hey hooo toi le grand dadet, fiouut.. derrière'” parce que trop encombrant. Le boîteux celui-là fallait qu’il soit au milieu, comme le nez au milieu de la figure, parce que trop souvent mis à l’écart et puis aussi parce qu’il fallait cacher sa béquille de handicapé éphémère. Wesh gros, fallait pas courir dans l’escalier? Qui t’as dit de cavaler même? T’étais en retard en cours de dessin ou quoi?  Et enfin le gros. Bon.. Bin celui là on ne savait pas où le mettre non plus parce qu’il cognait ses amis et ses ennemis… et il cognait fort en plus. Dans ces putains de transports que je prends chaque jour c’est la même chose, les mêmes règles de grands, de boiteux, de gros et de sac à dos. Ah tiens.. Cette histoire de sac à dos me hérisse le poil grainé. Un sac à dos, nan mais UN SAC A DOS quoi.. Toi là.. Pff.. Vas-y voir sur la route le routard, toi et ton guide de 300 pages je vous hais par dessus tout. Même bien plus que les grands et les “jsais-pas-où-m’mettre”. Qu’ess tu fous dans un métro avec un sac énorme comme ça? Y’a quoi là dedans bordel? Un cadavre? Un kit de survie? Genre le kit de survie c’est au cas où? Des fois que t’éprouverais l’besoin soudain de faire un feu de bois?  Ou de t’faire une tartine paysanne comme ça .. gratuit.. des fois que t’aurais envie de trancher un pain de campagne sans défense à l’opinelle en plein milieu de la rame? Franchement, après y avoir longuement réfléchi, mis à part un cadavre de caribou je ne vois pas ce qu’on peut bien vouloir transporter dans un sac aussi imposant. Et puis d’abord, t’es pas censé marcher jusqu’à Pékin avec ton sac de couchage, ton casque de spéléo et ta gourde en inox? Vai te foder carai (vaille-teu-faudere = va te faire foutre. J’en parle même portugais). J’ai pas envie non plus de parler de toutes ces poussettes “assises” à ma place et de tous ces gamins debout-à-cloche-pied sur MON siège prioritaire de jeune femme fatiguée. Vai te foder BIS. Ou ni ka sizé anlè manmanw timoun. (Tu n’as qu’à aller t’asseoir sur ta mère wesh!) Et en bonus, comme dans le bêtisier d’une comédie à la dîner de cons, il y en a toujours un qui soit-disant est toujours plus pressé que toi. Sans dèc. Il te bouscule, te donne deux coups de coudes bien placés dans les côtes comme un gamin à la cantine, monte les marches 4 à 4 sinon c’est pas drôle. Il fait trainer ses baskets sous les tiennes jusqu’à t’en faire perdre tes sandales et écorcher tes talons au passage, il tape des sprints en zigzag et fais la course avec tous ceux qui veulent bien entrer dans sa compétition invisible où on ne gagne jamais rien.. (On dirait y’a qu’lui qui va travailler -han ouais-). Celui-là, il me rend ouf. Il saute en double axel piqué dans le métro dans lequel toi aussi tu dois “jumper”, s’arrête juste devant les portes mains dans les poches en sifflotant t’empêchant de rentrer et TINNNNN le bruit des portes qui se referment.  Comme  une mauvaise mélodie qui fait grincer des dents. T’es pas un peu fou toi? Ta race #keunar. Tiens: doigts d’honneur doigts d’honneur doigts d’honneur doigts d’honneur doigts d’honneur doigts d’honneur !!!!!

photo

C’est pas grave. On n’était déjà pas assez en retard. On va attendre le prochain. Tu sais celui qui vient d’être annulé. On aime bien attendre.. Comme on a rien à faire et que toi t’es le seul à aller bosser on dirait. J’espère juste que tu te fera une double entorse à l’orteil en arrivant au taf devant l’ascenseur. Je suis sûre en plus que ce bouffon doit s’empresser d’arriver le premier pour faire un café serré à son bourreau (son boss qui le traite comme de la merde).  J’espère aussi que ce même boss se ramènera comme par hasard avec un super  cappuccino VENTI sans sucre avec son nom écrit dessus. Parce que figure toi qu’il vient de se rendre compte que le ‘grand machin vert’ devant lequel il passe chaque jour et qui fleure bon l’arabica est un endroit super branché qu’on appelle Starbucks. #Imbécile

Marre.

C’est déjà une épreuve de se réveiller et d’avoir à affronter le monde extérieur alors ne m’en voulez pas si j’insulte vos mères, vos frères et sœurs (même votre belle mi-af)  et si je vous mitraillent un par un à la kalachnikov sur la grand place de Bruxelles dans ma tête. #PasdePitiéPourLesCroissants

C’est ça de se lever du mauvais pied avec une seule pantoufle !! Vai te foder !!

Une affaire de coup de fil ..

“Wesh Vivine.. long time no see.. Walaye toi, t’as changé, t’appelles plus les gens “

#Combat

Bon, alors par quoi je commence?  J’sais même pas, j’ai trop de choses à dire en fait. Des bêtises comme ça, j’en entend chaque jour. Le mec qui te dit que t’as changé, j’te jure qu’on peut presque entendre l’angoisse dans le chevrotement de sa voix, sentir l’odeur de SA culpabilité  et voir la sueur perler sur son front.

Alors comme ça, je n’appelle pas et toi alors tu appelles qui d’abord?

Okay c’est comme ça? Les règles du jeu ont donc changé pendant mon sommeil? Je n’ai malheureusement pas été mise au courant. Je me suis reveillée ce matin en pensant encore que celui qui se faisait du soucis pour “l’autre” avait le droit de l’appeler, de lui envoyer un texto, un mail, un message privé sur un réseau social, le whatsapper, le vibeur-iser, le tango-iser ou même l’instragrammer ! Après, moi j’suis un peu de la vieille école.  J’ai attendu de tes nouvelles sur mon TAMTAM, c’est bizarre ça n’a pas bippé/vibré une seule fois. Si je fais parti de ton  cercle d’amis proches et bien compose mon numéro pour voir.  Juste comme ça, pour voir ce que ça te dit. Déja même, est-ce-que tu sais c’est quoi ma messagerie? (oui ma phrase est bien construite #yakwaa?) Parce que pendant que je vidais mes tripes sur le canapé du voisin… Ouais tu vois Morray, y’a des  jours et des périodes comme ça ou t’es malade à en crever, t’as attrapé  juste un p’tit rhume de rien du tout mais qui t’as cloué au lit pendant une semaine  avec comme seul repas matin-midi-soir une soupe à l’oignon (yuk). Mais ça tu l’sais pas Morray.. Tu m’as pas appelé pour me demander comment j’allais.  Y’a des périodes aussi où tu peux pas payer ton téléphone. Tu  ne peux QUE recevoir des appels, parce que bon.. le beurre dans les épinards des fois YAPA Morray. Peut-être même que je viens de me faire larguer par mon mec.  Peut-être même que j’étais tellement mal que je faisais ce que je sais faire de mieux dans ces cas-là:  “chouiner au lit avec mes bigoudis (et le mot est faible), avec mon vernis caillé et mon méga paquet de chips acheté à Métro” ! Aujourd’hui des fois, même quand tu appelles les gens ils sont tellement confus, il ne reconnaissent plus la sonnerie de leur mobile.. Genre le ‘DRING’ à l’ancienne <__< .. Ils disent ‘ah! Une notif. Y’a une go qui a laïké ma photo’ ..En attendant  je t’ai appelé deux fois renoi. J’aurais du dislaïker ta photo pour que tu sois vnr un peu.

Donc ouais, depuis que les indiens ont arrêté d’envoyer des signaux de fumée, j’ai cessé de donner de mes nouvelles tout le temps et pour rien. Parce que j’avais besoin d’une petite pause Morray. A un moment donné, j’sais pas si tu t’en souviens mais on avait plus rien à se dire. Les blancs au telephone étaient insupportables. En ligne avec moi, t’étais trop occupé à répondre à mes propres statuts facebook super marrants. J’tai vu balancer des LOL partout à chacun de mes commentaires, sauf que moi de l’autre coté du combiné, je ne t’ai pas entendu rigoler une seule fois.

En même temps, faut bien l’avouer, c’est tout de même vachement pratique  de faire l’autruche, de revêtir sa cape  invisible (genre, personne ne voit ta misère) et de se terrer dans son propre silence en écoutant le bruit du ‘rien’ ! Faites pas genre, j’ai fait, tu as fait, il a fait! POINT. Ceci dit, je ne nie pas. C’est agréable. Après bon.. sous la cape imperméable  où il a fait noir pendant un bon nombre d’années lumière.. Bin tu te rappelles aussi, de manière complètement égoïste, que les ‘gens’ que tu aimes  appeler ‘amie(s)’  bin ceux-là là.. ils n’ont pas  gaspillé une minute illimitée de leur forfait tout aussi illimité!

Toi t’as oublié qu’on était en 2014 ou quoi.  Appeler? Mais qu’est- ce- que c’est? On fait plus ça depuiiis, c’est pour les petits  maintenant. Quand on doit prendre RDV chez le médecin par exemple, on l’skype.  Décris tes symptomes en visio, soulève ton tee-shirt , prends TA propre température, souffle dans ton application ‘ethylotest’ pour voir si c’est pas juste une gueule de bois et envoie tes résultats par fax à sa secrétaire. Vite fait, bien fait. Le téléphone c’est PLUS automatique.

En revanche, quand tout va mieux et que notre barbe de Jésus a poussé après une longue période d’hibernation, c’est difficile de refaire surface comme si de rien n’était: “Wesh Vivine, tu donnes plus de nouvelles” .. Euh.. Bin ouais.

Après on ‘essuie’ ce genre de remarques, complètement légitimes je dois dire. #honteSurToiEtTaFamille

Attends..ça vibre.. j’dois te laisser. Mon téléphone j’crois ‘i’ sonne là.

Voila, c’est dit !

 

 

photo: source lauremigliasso.blogspot.com (pour cette  illustration que j’adore)

 

Des profils différents mais une seule mission

.. “Faire chier”

Aujourd’hui j’ai assisté à une scène affligeante dans le métro.

Bientôt cinq stations que son voisin d’à côté renifle comme un chien. Dix minutes  qu’il cherche un truc pour se moucher dans ses poches, dans son attache-case , dans son slip… Il a d’ailleurs bien envie de se soulager dans sa manche de costume et de SURTOUT PAS  laisser tomber d’la hnounah* sur ses genoux. Il ne voudrait pas perdre la face. Le mec en sue, en chie, il est en chien. Sa voisine de siège lui dit: “Oh! It looks like you really need a tissue?” en souriant. (oh, vous avez l’air d’avoir besoin d’un mouchoir). Lui, répond: “Oh yes please, I would like one thank you, it’s very nice of you” (ah oui s’il vous plaît, j’en veux bien un merci. C’est très gentil de votre part) Et la conasse répond tout simplememt: “Ah!.. En faisant le moue.. Puis,  tourne la tête, et continue à  vaquer à ses occupations en fredonnant ‘Where have you been’ de Rihanna. FIN DE L’HITOIRE.

.. POUAH!! ..

Affligeant, j’vous dis. Rigolo,  mais affligeant quand même. Vous imaginez bien que j’ai failli cracher mon jus d’orange sur tout le monde, et que la hnounah*  a même dû faire un aller retour cerveau-narines avec escale à l’aéroport de “Glaire” dans le fond de ma gorge. J’ai tellement ri en scrèd que j’ai même dû lâcher un pet! Essaye de rire en scrèd toi, c’est chaud dèh! Ceci dit, Dans mon étranglement hyper-marrant à la pulpe de fruits, j’ai quand même pensé “Mais qu’est-ce-que c’est qu’ces gens ?” D’habitude quand je prends les transports, j’ai toujours un casque sur les oreilles pour éviter les bruits quelconques et les conversations impromptues du matin surtout quand je suis de mauvaise humeur. Mais ce matin, j’étais ravie d’avoir eu le temps d’enfiler mon casque anti- cons MAIS de NE SURTOUT PAS  avoir eu le temps d’appuyer sur ‘PLAY’. Assister à ce genre de scènes c’est quand quand même improbable (ou pas d’ailleurs). Trop l’impression de regarder un bon vieux film de Louis de Funès. Bon, bin maintenant que tu vois exactement où j’ai voulu en venir.. Pas b’soin de t’expliquer ce qu’est une conasse.

La conasse est là, juste là quoi. Tout bonnement là. Elle est toujours présente pour pimenter ta vie on aurait dit. Ne lui demande rien. Ne te fatigue pas. Attends seulement. De toute manière, elle te donnera soit son avis ou alors elle te fera part de ses ‘idées géniales’ dont toi tu n’en as rien à foutre.  Ou  mieux encore, ou au pire: elle fera juste sa conasse. La Nass-co, c’est trop ouf parce qu’on peut la mettre dans n’importe quelle catégorie et elle sera toujours une reine sans couronne. Elle gravite dans une espèce de sphère chelou ou seuls les ‘conards’ peuvent évoluer. J’ai dit sphère, mais elle est plutôt dans une Matrix*.

Rien ne vaut quelques anecdotes pour illustrer cet article. N’est ce pas? Mise en situation..

La conasse de l’église: (Que Dieu soit avec toi)
“Oh! Superbe. J’adore ton top mais la coupe un peu près du corps.. Euhmm.. ça t’vas pas trop en fait, ou j’sais pas y’a un truc qu’est bizarre.. c’est ptèt la couleur en fait.. -le prêtre passe-..  Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.. AMEN “. La meuf se remet à prier <_<

La conasse de bureau: (aussi inutile qu’une gomme au bout d’un crayon à papier)
Hey, tu savais que la ptite Gisèle du 3ème était amoureuse de Thierry. Tout allait très bien jusqu’à ce qu’elle apprenne qu’il ne quittera jamais sa femme pour elle. Depuis, elle supprime tous les mails pro qu’il reçoit pour lui faire perdre ses clients et tous ses contrats?  La pauvre, elle a l’air tellement misérable depuis, mais vraiment MI-SE-RA-BLEUUU.. Chut, chut.. Elle arrive.. “Salut Gisèle, comment ça va aujourd’hui?  Dis donc, mais qu’est -ce-que t’as bonne mine ce matin” #faitlaMoue

La conasse de bar 3 fois sans frais: (Z’avez dit opportuniste? Moi je l’appelle la Varcreunasse parce que c’est juste une conasse crevarde. Toujours en dèch. Elle aime tirer le meilleur parti des circonstances et ne jamais sortir un billet de 20 ‘eux’ pour qui que ce soit. Lorsque le VSD* est enclenché, ça saigne)

Le Grand V. du Vendredi soir.. (il est des nôôôôtreeeuuus, il a bu son verre comme les auuuutreeuus)

“Roger tu payes ta tournée? La prochaine c’est la mienne.” #Deuxheuresplustard “Bin mon Roger, tu m’as pas attendue pour t’en mettre plein la tête on dirait hein. Tu m’as l’air bien amoché mon vieux. Je suppose que t’as plus soif maintenant hein. Baaah naan t’as pu soif.. T’as assez bu d’manière. Pense un peu à ta femme, elle va dire quoi après quand tu rentreras avec cette haleine? Jpense qu’elle est deja assez chargée en rhum vieux la, nan? D’façon j’avais laissé ma CB dans la voiture.. au cas où..”  (au cas où quoi d’abord?) #VarcreunasseFrappe

Le jour du S. de Samedi soir.. (boom tssss, boom tssss, boom tssss, boom tssss.. boule à facette, basses aux max)
“Coco j’ai pas pris de sac, je peux mettre mes -énormes- clés de voiture dans l’tien steuplai? J’ai pas voulu m’encombrer ce soir “. Jsuis presque sûre que Coco n’avait jamais vu de porte-clé Vuitton aussi gros et de portefeuille aussi inexistant. Mais comme Coco, ELLE, c’est pas une conasse.. Bien entendu, elle met le porte-clé dans son mini-sac déjà bien blindé et sans  facturer l’excédent. “Fiouu Coco, j’ai mal aux pieds j’ai trop dansé. Jvais m’poser deux s’gondes j’te rejoins au bar dans une minute oké? J’crois que j’ai un p’tit caillou dans mes bottes (entendre par là: cuissardes à lacets interminables. Même que JP Gaulthier a été assez con pour ne pas penser à y mettre un zip. Notez également que la Varcreunasse est toujours en dèch mais elle porte des cuissardes griffées dernier cri). Vingt cinq minutes plus tard.. Il me semble qu’elle avait dit deussGondes. “Ah! … Mais Coco, t’as commandé pour moi? T’es trop mignonne, fallaaaaait pas. En plus t’as pris un Mojito framboise! Mon préféré. Tu m’connais trop bien ma Coco. Par contre, t’aurais pu dire au barman d’y aller mollo sur les glaçons. Jl’aime pas noyé mon moRito.. Pis la menthe dans les dents c’est moyen pour pécho*” #varcreunasseMojiteuse #etQuoiYaMêmePasDeCimèr ?

Le p’ti D du Dimanche aprèm..(Voix de Robert)
-“Ouais allô maman c’est moi” .. “Ah ! ma fille.. alors comment ça va-ti bien aujourd’hui?”
“Mouais bof.. Avec Coco, on est sorties hier soir et on s’est pris une méga grosse cuite. J’te raconte même pas l’carnage. Malheureusement, comme Coco voulait pas payer l’taxi, tu la connais ELLE et ses économies de fourmi là. Moi j’suis plutot cigale… On est rentrées à pied sous la pluie  trempées jusqu’aux os. Tu vois l’délire? Du coup, s’matin chuis pas très bien. J’crois même que j’ai dû attrapé la mort. J’ai la dalle en plus. Tellement la tête à l’envers que j’ai même pas pris l’temps d’passer à Monop’. Dis, t’es à la maison là? (euh.. bah oui.. Il me semble que t’as composé le numéro de fixe)  J’vais passer chez toi. Une bonne soupe me f’rait du bien.”. “Ah mais non ma louloutte …  dit la Mère Michelle.. si tu viens s’midi j’ vais plutôt te préparer un truc qui t’tienne au corps. Qu’est-ce-que tu penses d’une tartiflette? Ton plat préféré. Déja qu’tes pas bien. Faut au moins que t’ai quèk-chose de consistant dans l’estomac.” #LavarcreunasseToujoursDansLesStartingBlock
-“Quoi? Rhooo naaan pas encore une tartif’ m’man? On n’a pas d’ja mangé ça dimanche dernier? #LavarcreunasseFrappeToujoursDeuxFoisDesFoisQutauraisPasCompris.. Nan passe plutôt chez le poissonier, achète des moules, j’ramène la sauce marinière ! #varcreunasseDeLuxe

TROP C’EST TROP..

Le pire dans tout ca c’est qu’en tête de gondole, il y a des catégories  hors pair. Ca c’était juste une infime partie de l’iceberg. Parce que y’a bien plus grand, bien plus fort, bien plus titanesque voyons.  Vivent parmi nous, les espèces de conasses les plus répandues au monde, du ciel, des oiseaux (et ta mère), de la Terre et de l’Univers !!! Celles du petit quotidien, celles qui te collent aux basques depuis des siècles et qui flairent toujours l’embrouille. Celles avec qui tu grandis, tu vis, tu survis. Celles là, là..

La conasse de salon:
20h42. Toc toc toc. “Salut c’est moi”   #bruitsDeFourchettes
Hello la compagnie. Bah dis donc, J’pensais pas que vous alliez passer à table si tôt (montre en main, je répète il est tout de même 20h42) mais j’reste pas longtemps d’façon. Je venais juste déposer les trucs là… T’sé les ..  morceaux.. de .. les trucs en papier quoi là.. Pfff, Mais Tata, t’as mis un couvert pour moi? Nan mais fallaaaait paaa… #slurp #varcreuFaim #bruitsDeFourchettes #ClinquementsDeVerresToutÇaToutÇa [..] merci quand même pour l’assiette tantine. Naaan pas de haricots verts pour moi. Tu t’rappelles pas, je t’ai dit la dernière fois que je faisais un régime hyper- protéiné, je suis toujours dedans là, Je suis au taquet. Mets-moi juste la côte de boeuf (500g). Ce s’ra laaargement suffisant. Je te laisse les légumes en revanche , t’aurais bien b’zoin de perdre un peu de poids toi, nan?.. T’as la tête enflée on dirait.. mais ça va, .. ça t’va bien de toute façon, c’est pas choquant.. Hééé mais Tantine dis moi un peu ohhh, c’est où les alokos* même?

Note pour plus tard: Faire attention à qui j’invite chez moi, ça m’évitera bien des tracas et des dépenses en viande rouge..

Et pour finir il y a  la conasse ‘même taille’:

“Fais voir ça, c’est sympa. C’est quelle taille? Ah mais c’est ma taille ça on dirait. Tu m’le prêê.. #DéjaEnfiléTonCardiganEnCachemire (trop l’habitude de s’échanger des fringues, sauf qu’un jour il va falloir que ca s’arrête!) La conasse connait son business. L’art et la manière d’enfiler tes affaires, de faire exprès d’oublier le dit pull en cachemire super-épais-aux-mailles-extrêmement-serrées qui ne laissent ABSOLUMENT pas passer le froid…. par une belle après-midi de mois d’Août! Parce que oui, c’est bien connu, le cachemire ça maintient la température corporelle au frais. C’est comme le mohair ou la laine polaire.  Avec, t’as  jamais chaud. Et même que le feu ça mouille !

La conasse ‘même taille’ … Je crois d’ailleurs que c’est celle qui est le plus à craindre d’ailleurs. C’est celle que tu connais depuis le bac à sable. C’est celle qui, au fur et à mesure que le temps passe, se transforme en monstre sous tes yeux. Mais que t’aime bien malgré tout. Mais Ça, c’est juste parce que vous avez été des enfants ensemble, des ados ensemble, et aujourd’hui des adultes. Ça, c’est parce que vous avez traversé des épreuves difficiles dans votre ô combien  jeune vie! Traverser la rue pour aller à la ‘boulanj’ par exemple pour péta* des langues de chat alors qu’il y’avait que toi qui te faisais serrer (TOU-JOURS). Traverser des voies ferrées parce que t’avais pas un rond pour acheter des tickets de train, c’est pas rien quand même. La conasse à l’époque elle faisait genre mais elle te mettait déjà des douilles. Elle avait des thunes cachées dans son sac à dos Mon petit poney tout neuf. Elle vivait juste dangereusement c’est tout. Ses parents ‘i’ taffaient au Barreau de Paris et pas à la Mairie de Paname. (Avec du recul.. Jme dis que je suis bien contente d’avoir pu goûter aux congés bonifiés plutôt que d’avoir de l’argent de poche. Les plages c’est quand même bien plus fun). Même que toi, trop bête, tu cramais jamais que ta copine-conasse-en-devenir elle s’empiffrait de croissants aux amandes archi chers derrière ton dos. Alors que toi tu criais à  qui voulait bien l’entendre qu’ un croissant ordinaire c’était tout claqué tellement c’était sec. Mais bon.. en temps de galère de pineko*, on le partage le croissant trop sec.. même s’il est sec.. c’était un peu notre ‘pain noir’ à  nous quoi.. “Un croissant ordinaire ou au beurre ma belle?” qu’elle nous demandait la boulangère.. “C’est combien celui qui est au beurre là d’abord.. Ah!! Quatre ving dix centimes.. bah nous on va prendre celui qui est ordinaire Madame. On n’ a pas 30 centimes pour y mettre du beurre dessus nous Madame” .. “Et avec ceci mes petites dames?”.. #YaLongtempsQuonAvaitDejaFiléSansDireMerci #LaHonteDeLaPauvreté #Ricanements

J’sais pas combien j’en côtoie des conasses mais j’en connais un bon paquet. P’tet même TOI là t’es une conasse et t’en sais rien. J’en connais et j’en ai connu certaines dans des catégories diverses et variées.  Je me souviens avoir fréquenté des conasses qui se payaient même le luxe de faire parti de chacune des catégories socioprofessionnelles mentionnées ci-dessus.  Moi  je les regarde de loin seulement … en souriant. J’dis bonjour pour faire la ‘politesse’,  je prends des nouvelles pour faire la ‘courtoisie’. Je suis devenue une professionnelle de la demi-conasse intentionnelle avec des “Ça va ou bien? Qu’est-ce-que tu deviens?” (Sans écouter la réponse). Parce que dans ma vie, il y a d’la circulation et y’a plus d’place pour les cons. Déjà, les conasses tombent amoureuses des cons. FACT!  Même le con qui n’en a pas vraiment l’air attire la conasse (#miskine*). La conne vient toujours accompagnée de son con. Imagine dans ta propre soirée d’anniversaire ta conasse de pineko* se ramène avec son con d’service (ndlr: il est mignon Monsieur Pignon, il est méchant Monsieur Brochant) A mon anniversaire? Ça va pas nan? Après quoi? Ca s’bouscule partout dans la soirée. Non, merci. Des Anniversaires de cons j’en veux même AP ni même à  ma piscine party. Trop peur qu’on m’associe à  cette race de chien cons.. et d’attraper une ‘connerie’ sous prétexte que je suis fatiguée.. tsé comme quand on attrape un rhume. Comme dit ma mère “a fòss frékanté chyen, ou ka trapé piss” (à force de fréquenter des chiens, on en attrape des puces’.) Euhh.. des puces quoi.  Awa, an vé pa trapé sa! (Ah nan, j’veux pas en attraper. -des puces-) Donc en gros, si t’es à moitié con et que tu décides de faire des gamins à une conasse (Hanlanlan.. Fonder une famille= MALHEUURRRR.) il y a de fortes chances que ton môme soit .. Bah .. pas QUE la moitié d’un con mais un conard en puissance 4 dès la naissance (comme le jeu PUISSANCE 4..t’as saisi?)  Dans leur monde là-haut, où les cons se “mélangent” dans des univers différents ça se reproduit comme des lapins et c’est juste vivant pour te faire chier comme une poule. Tu sais à  quelle fréquence ça chie une poule toi? Mhmm.. Ouais oké.. On est d’accord. Ça chie louuurrrrrd !

Moi ch’rais toi.. la prochaine fois que ta soit-disant meilleure amie t’empruntera ta paire de Huarache.. Réfléchis-y à deux fois avant de dire oui. Parce qu’il est fort probable qu’elle ne te les rendent jamais. Et malheureusement il y a aussi 96,99% de chance qu’elle se tape ton mec! A trop vouloir te taper des thunes, t’emprunter des pulls, s’enfuir avec tes pompes Isabelle Marant à 300 dollars… Tu crois pas qu’elle aura envie d’essayer de te voler ta vie aussi? Parano t’as dit?  Ah oui, moi, complètement !

****

Petit lexique qui vient pas du Mexique ou de la Jamaïque!

*H’nounah: ou ranouna pour ceux qui ne savent pas prononcer le “kh”, lol ça veut dire morve en arabe. Parce que  oui, occasionnellement, j’remixe pas mal en robeu aussi. En revanche j’sais vraiment pas l’écrire.

*Matrix: nom feminin qui signifie euh.. bah j’sais pas.. Quand je dis que tu vis dans une matrix, ca veut dire que tu vis dans un monde parallèle-perpendiculaire-de-Pythagore.. Walaye si t’as pas compris regarde le film c’est tout !

*V.S.D: Vendredi -Samedi- Dimanche. Aussi simple que ça,mais si tu ne connais pas cet acronyme c’est que tes week-ends devaient être d’un ennui à mourir. 

Pécho: Verlan, choper.. Se taper des mecs dans ce contexte

Péta: Verlan, taper.. Voler dans le contexte

*Alokos: (encore mes influences Ivoiriennes. Le continent aura ma peau un d’ces jours) Bananes dites plantain qui sont frites à l’huile et servies en accompagnement d’un plat comme légume. Inutile de préciser que c’est pas du tout d’la protéine!

*Miskine/miskina: L’arabe dans toutes mes conversations. Wesh j’ai grandi en banlieue toi aussi. ça veut dire ‘p’ti batard de chien’ loool. Nan, je rigole ca veut dire ‘le pauvre/la pauvre’

 

****

Continue reading