La pensée positive n’est pas une illusion mais plutôt une tournure d’esprit !

Un jour j’ai recontré quelqu’un qui m’a dit pleins de trucs supers. Puis quand je l’ai ecouté attentivement j’ai réalisé un truc génial à son sujet ^_^  J’ai vu qu’il vivait sa vie en multicolore.

 “Aujourd’hui.. on ne peut compter que sur soi-même. Il n’y a que dans ces moments-là qu’on reconnait ses vrais amis”

… … …

“Personne.  Personne mais VRAIMENT personne n’était là pour moi quand j’ai demandé de l’aide”

#ReallyNigga?!?!?!?!?

Humm. Oké. Parce que, selon toi,  quand on est seul on y arrive mieux? On avance, certes (et pas forcément plus vite), mais la dépression est bien évidemment plus deep*, Nan? Tu te vois toujours faire tes trucs tout seul toi? Imagines un peu, c’est chaud quand  même. Surtout quand tu fais 1m48 par exemple. Comment tu fais pour ouvrir tes placards trop hauts quand t’as des envies de ptit pois/carottes pour le dîner? Tu vas à Leroy Merlin pour acheter le nécessaire genre échelle ou escabeau? Déja tu fais comment pour acheter l’escabeau qui te permettra d’atteindre ce même placard justement, tu demandes à qui? Tu te tapes sur l’épaule pour demander à ton moi profond? D’abord qui l’as mise si haut cette conserve de ptis pois/carottes? krkrrr. C’est pas toi tout seul hein. En partant sur ce genre de bases fondées sur rien du tout, on s’enferme. On crée une carapace de tortue pas super-géniale, on fait les mauvais choix et on prend bien souvent les mauvaises directions surtout.. Ah bah oui. Quand on estime qu’on n’a pas besoin de l’aide d’autrui.. on se détruit (bim ! #laRIME Vee-ma-vee-de-sage-poète-de-la-street).  Mais si on remet tout dans un autre contexte? Je sais bien que lorsqu’on est un peu remonté, on ne pense qu’à soi et on se dit que TOUT ce qui nous arrive de mal : “C’EST LES AUTRES”. C’est forcément les autres. Sinon c’est pas drôle. Sinon il n’y a plus aucune raison d’être remonté.

Cas #1 – Je n’ai pas eu cette promotion au taf. “C’EST LES AUTRES”.. “I” zont toujours tout d’abord.

 Et sinon t’as regardé les offres postées sur Intranet, dans ta propre boîte? Les p’tits mémos sur le grand tableau noir qui disaient “recherche plombier pour travaux et réparations, recherche contrôleur de gestion ou recrute ingénieur mécanique?  Ça tu crois que c’est pour les chiens ? Dieu ne les a pas doté de la parole mais dis toi que si les chiens pouvaient parler ils en auraient de bonnes à nous raconter. 

Cas #2 – J’ai trébuché.  “C’EST LES AUTRES”.. “i” m’regardait mal d’façon.

Ah, hum.. t’as glissé sur quoi au fait? une miette de pain dans l’ascenseur?

Cas #3 – Comme par hasard, on a cambriolé QUE chez moi!  Je vis au rez-de-chaussée d’un immeuble avec portes blindées avec barreaux aux fenetres et multiples écriteaux disant “attention chienS méchants”. Et puis si on a volé toutes mes affaires à deux mille balles “C’EST LES AUTRES”..

(D’façon qui vole un oeuf vole un boeuf) C’est pas comme si ce soir-là , t’étais rentré bourré/défoncé et que t’avais laissé tes clés sur la serrure. Ah ouais? C’EST LES AUTRES? Va dire ça à ton assurance Dukhon

Cas #4 – Il m’arrive toujours que des merdes “C’EST toujours LES AUTRES”. I sont jaloux d’facon.

Oui jaloux de ton chômage, de ta relation extra-conjugale, de ta vie d’caravane, de tes Kellogs rassis du matin,  de ta paire de Nike toute claquée, de ta misérable vie.. Ouais on est tous jaloux d’façon!

Quoi, c’est toujours à cause des autres? A partir de là mon gars, c’est même plus de la dépression ça! Tu es bien plus proche de la crise de paranoïa ou de la crise d’angoisse. Si tu sens d’ailleurs que l’étau se resserre et que ta rage pour les autres ne cesse de grandir. Arrête les champignons hallucinogènes ou consulte un spécialiste. Cousin, faut réussir à  dormir la nuit un peu quand même. JDCJDR.

Pardon, mais il y a quand même quelque chose qui m’échappe. Quel a été le déclencheur de cette mascarade? Comment on a fait pour en arriver là? Balancer des phrases comme celles-là, c’est quand même un peu alarmant. Et puis d’ailleurs, tu t’entends un peu? Dire que c’est tout le temps la faute “à” les autres..  à quel moment tu te remets question? Si tu penses que tu ne peux compter que sur toi même, c’est peut-être parce que tu ne sais pas t’entourer des “bons” ou que pour X raisons, tu as fais fuir les “meilleurs”. L’équation n’est pourtant pas difficile à résoudre. Quand t’es en galère de thunes, ne t’attends pas à ce que ton voisin èrèmiste (ou èrèsa-ïste..) te fasse un paypal de 300 “eux” pour une rallonge en prévision de l’achat du nouvel iphone 7. Quand tu es coincé dehors avec tes clés dedans n’imagine pas que ton ancien camarade de classe de neige (session 1994-1995)  écourte son séjour du fin fond  d’son riad à Marrakech, qu’il prenne le premier jet privé pour t’emmener un pied-de-biche pour que tu reussises à défoncer ta porte… Déja rends-toi compte que tes demandes sont un peu cheloues et complètement insensées! Avant de compter sur les autres, compte un peu sur toi même. Achète toi un bon Nokia 3310 qui te durera toute la vie et appelle un serrurier par exemple. Toujours entendre pester les gens avec des:  “Vas y. Quand ce sera ton tour.. Quand tu seras en galère, parce que ça va arriver un jour, on va voir qui tu vas trouver” ça me un peu fait grincer des dents.

Et si aujourd’hui POUR UNE FOIS tu décidais un peu de ton avenir? Genre tu t’sors les doigts du cul, et, (après les avoir lavés bien sur) t’en faisais un truc sympa. Par exemple chercher un taf, larguer ta pouf super vénale que tu n’aimes plus depuis la nuit des temps, récupérer tes enfants confiés à l’assistance sociale..  Parce que ça c’est pas d’la faute A LES AUTRES, qu’on s’mette bien d’accord là-d’ssus. Faire un truc sympa des fois ça veut aussi dire se reprendre en main. Parce qu’à force d’être aussi prosaïque on ne voit pas plus loin que le bout de son nez..  Essayer d’aller bien c’est deja pas facile quand on est seul(e), je l’avoue, mais essayer d’aller mieux grâce aux autres c’est cool aussi.. un p’ti peu des fois. Genre, comme les gens qui prennent le temps de se poser au calme, de réfléchir à leur situation et qui admettent qu’on peut compter sur soi pour SE CONTRUIRE  mais qu’on a souvent besoin de l’aide des autres pour réaliser certains projets. “Rome ne s’est pas construite en un seul jour” et dit toi que même Romulus a eu besoin de Rémus a un certain moment donné. Parce que figures toi que ça a du bon de RECEVOIR des conseils. Libre à toi de les suivre ou pas d’ailleurs. Je sais qu’à force d’en donner on oublie comment en recevoir d’ailleurs. Ça a du bon d’entendre, crois moi, et surtout D’ECOUTER  les avis d’autres personnes qui ont souvent une vision bien plus neutre que la tienne. C’est pas quand t’es en chien, que tu as perdu ton taf QUE  tu dois penser à ceux à qui tu avais prêté 2000 dollars ou quand ton meilleur pote avait besoin ta voiture (qu’il t’as rendue avec un réservoir vide d’ailleurs.. mais ça c’est une autre histoire). Ce n’est pas à ce moment-là que tu dois penser à ceux à qui tu avais payé des verres au bar. A ceux avec qui tu avais partagé deux ou trois spliffs dans un jour de grande bonté! Ouais,  peut-être aussi qu’une fois de temps en temps quand tu passais chez tes potes tu ramenais  1 ou 2 bouteilles de jus de fruits sans sucre pour faire poli, mais ça ne signifie pas pour autant QUE TU DOIS AUJOURD’HUI T’ATTENDRE A UNE MAIN TENDUE!

Dans la vie il n’y a pas de règles pour ce genre de truc, c’est pas un “prêté pour un rendu”.  On ne donne jamais pour recevoir. POINT. Dieu a dit.. (Lol, nan je rigole j’vais pas rentrer dans le débat)  C’est jamais à qui aura la plus grosse galère, qui s’impliquera le plus pour te venir en aide. Bien loin de là d’ailleurs. Il n’y a pas d’amitié parfaite, tiens toi le pour dit MonKhon! Au début on comptait sur nos parents, ils nous donnaient tout: le gîte, le couvert, l’argent de poche, les conseils, les pansements et les fessées. Personne ne bronchait va ! Si aujourd’hui TOUT ce que j’ai cité plus haut t’es déja arrivé et/ou que tu as plus ou moins eu ce genre de pensées négatives .. Cherche la définition du mot “égocentrisme” dans le dictionnaire, regarde et peut être que tu trouveras ton prénom écrit en plein milieu !!!

Moi perso, je compte sur mes doigts.. et au moins jusqu’à 10 ! Mais je sais que je peux compter sur un bon nombre d’autres mains aussi. Et ça c’est un peu ma façon à moi de penser “positif” !!

Voilà, c’est dit.

ohmVee

Advertisements